Archives de catégorie : Sciences

PARUTION : ACTUALITÉ DE JJ SALOMON, VOL. 14, 2021/1

N°14, 2021/1 : Dossier “Actualité de Jean-Jacques Salomon”, dirigé par Vincent Dray et Saliha Hadna.

Pdf complet en accès libre.

http://science-societe.fr/dea-science-technologie-et-societe-du-cnam/

Introduction – Actualité de Jean-Jacques Salomon, Saliha Hadna, pp. 9-14

Jean-Jacques Salomon : une carrière à la lumière des archives de l’OCDE et du Cnam, VincentDray, pp. 15-34

Fonds d’archives – La bibliothèque personnelle de Jean-Jacques Salomon et Claire Salomon-Bayet au Centre d’archives en philosophie, histoire et édition des sciences : quelques notes informatives, Nathalie Queyroux, pp. 35-48

Article de synthèse – Science et politique. Relire Jean-Jacques Salomon Vincent Dray, pp. 49-63

Entre évaluation technologique et conseil scientifique : la trajectoire de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, Émilien Schultz et Marie-Alix Molinié-Andlauer, pp. 63-93

La recherche française et les politiques internationales de la science au tournant des années 1960, Odile Maeght, pp. 93-110

Participation citoyenne en recherche scientifique, Bertrand Bocquet, pp. 111-132

Jean-Jacques Salomon, critique précoce de « l’informatisation de la société », Camille Paloque-Bergès et LoïcPetitgirard, pp. 133-162

Témoignage – Salomon : un intellectuel hybride, PabloKreimer, pp. 163-176

Entretien – Le Conservatoire et les rapports sciences, techniques et société : des politiques scientifiques aux politiques de l’innovation, Jean-ClaudeRuano-Borbalan et Camille Paloque-Bergès, pp. 177-204

Document – Enseignement de socio-politique de la science, proposition de création (1974), pp. 205-210

Republication – Sciences sans frontières, frontières sans sciences ? Jean-Jacques Salomon (1981), pp. 211-216

AAC – SAVOIRS d’ENQUETE

Le travail à la loupe :

« Savoirs d’enquête » entre demande publique et expertise scientifique (France, années 1970-aujourdhui)

Sous la coordination de Bilel Osmane (CEET) et Ferruccio Ricciardi (CNRS, LISE-CNAM)

Date de soumission des propositions : 31 mai 2022

Argumentaire :

Depuis les années 1968, un mouvement de mise à jour des outils statistiques pour l’étude du travail s’est imposé en France (Gollac & Volkoff, 2010), après un long chemin d’institutionnalisation des statistiques du travail entamé au tournant du 20e siècle (Touchelay, 2006 ; Penissat, 2006). Ce mouvement a impulsé l’élargissement progressif du spectre des objets « légitimes » (des conditions de travail au changement organisationnel, de la santé au travail aux risques professionnels) et l’analyse non seulement des « structures » mais aussi des « marges » de l’emploi (les intermédiaires du recrutement, les chômeurs et les jeunes, les femmes et l’articulation emploi/famille, etc.). De nombreuses enquêtes ont été réalisées pour appréhender l’évolution du marché de l’emploi, des conditions de travail et de santé au travail, des négociations professionnelles ou bien des modes de recrutement, à l’initiative notamment d’organismes hybrides se situant à mi-chemin entre la demande publique et l’expertise scientifique (DARES, CEE, CEREQ, ANACT, CREAPT, etc.). Il suffit d’évoquer l’évolution de l’Enquête Emploi, notamment grâce aux enquêtes complémentaires thématiques qui ont ouvert la voie à la collecte de données sur les conditions de travail et leur amélioration, la technique et l’organisation du travail ou, encore, les nouvelles technologies (Goux, 2003 ; Gollac et Volkoff, 2010).

Continuer la lecture de AAC – SAVOIRS d’ENQUETE

AAC – musées scientifiques et techniques

Appel à contribution pour un numéro spécial sur les musées scientifiques et techniques à paraître en juin 2016 (vol.5, 2016/1).

Coordonné par :

Rebecca Amsellem (Economie et Société/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et HT2S/Cnam),

Serge Chambaud (Président de l’Association Française pour l’Avancement des Sciences, ex-directeur du Musée des arts et métiers et HT2S/Cnam),

Dominique Poulot (HiCSA/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Le musée est une institution chargée d’acquérir, de préserver et de transmettre ses collections. Au delà de ces fonctions historiques, le musée a également pour prérogative de valoriser sa collection auprès d’un public et de favoriser les recherches du secteur scientifique ou artistique sur le sujet. Et les fonctions muséales continuent de se développer. Ainsi, les études en prospective soulignent que le musée en 2020 seront des lieux d’expériences individuelles et collectives prenant la forme de « centres de créativité et d’entreprenariat local » (Anderson et al. 2015), ainsi que des lieux où pourrait se développer « le faire » (pratiques professionnelles et amateurs liées au hacking) (Lallement, 2015). Fort de ces nouvelles fonctions, on peut également imaginer que le musée ne soit plus uniquement le “gardien” des collections mais devienne également un lieu de passage des oeuvres. Continuer la lecture de AAC – musées scientifiques et techniques