Archives de catégorie : Bilingual

AAC – Capturer les savoirs pratiques : réinterroger les approches patrimoniales, ethnographiques et numériques

Appel à contribution pour les Cahiers d’histoire du Cnam : dossier thématique à paraître.

Coordonné par Arnaud Dubois (HT2S-Cnam/Ensa-Limoges/EnsadLab) & Xenophon Zabulis (Institute of Computer Science-FORTH).

This call for paper is bilingual. Please see the PDF linked below for more information (second half of the PDF).

Cet appel à article réinvestit une question qui se pose à la croisée du patrimoine des techniques, de l’anthropologie des savoirs pratiques et des sciences du numérique : comment enregistrer, documenter et exposer les savoirs pratiques ? Elle se repose aujourd’hui fortement à l’aune des technologies numériques – et de leur rencontre avec les arts et sciences de la médiation patrimoniale, comme les Cahiers d’histoire du Cnam (parmi tant d’autres publications) l’avaient exposé dans son volume 5 sur les musées scientifiques (2015/1). Il invite tant les chercheurs en sciences sociales et les professionnels du patrimoine que les ingénieurs et les chercheurs en informatique à proposer des études empiriques (voir modalités pratiques en fin d’appel) pour un numéro qui se voudra interdisciplinaire.

Lire la suite de l’argumentaire, les modalités de soumission et la bibliographie en version PDF.

AAC – Le cinématographe pour l’industrie et dans les entreprises (1890-1970) : histoire, acteurs, usages et configurations

Coordonné par Robert Nardone (HT2S, Cnam) et Catherine Radtka (UTBM)

Date de soumission des propositions : 22 octobre 2018 (voir ci-après pour les détails).

Cet appel est bilingue, voir le PDF infra pour la version anglophone. This is a bilingual call for papers, please see the PDF below for a translated version.

Argumentaire

              Née dans les laboratoires scientifiques, la captation photographique du mouvement fournit un instrument auquel ont recours, dans le dernier tiers du XIXe siècle, aussi bien un astronome comme Jules Janssen, un physiologiste comme Etienne-Jules Marey ou encore un médecin comme Eugène Louis Doyen (Mannoni 1994, 1997, 1999 ; Meunier 2017 ; Lefebvre 2004 ; Berthoz 2003). Si la dynamique des inventions techniques qui se succèdent au tournant du XXe siècle s’explique alors notamment par les besoins des scientifiques et les articulations qui s’établissent entre recherche et industrie (Hamery 2013), c’est le perfectionnement apporté par les industriels Auguste et Louis Lumière qui transforme l’outil, aussi bien dans ses usages que dans sa portée : les caméras sont alors produites industriellement en série, le film produit est projetable et reproductible, et le cinéma devient autant un art qu’une industrie. Continuer la lecture de AAC – Le cinématographe pour l’industrie et dans les entreprises (1890-1970) : histoire, acteurs, usages et configurations

AAC – musées scientifiques et techniques

Appel à contribution pour un numéro spécial sur les musées scientifiques et techniques à paraître en juin 2016 (vol.5, 2016/1).

Coordonné par :

Rebecca Amsellem (Economie et Société/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et HT2S/Cnam),

Serge Chambaud (Président de l’Association Française pour l’Avancement des Sciences, ex-directeur du Musée des arts et métiers et HT2S/Cnam),

Dominique Poulot (HiCSA/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Le musée est une institution chargée d’acquérir, de préserver et de transmettre ses collections. Au delà de ces fonctions historiques, le musée a également pour prérogative de valoriser sa collection auprès d’un public et de favoriser les recherches du secteur scientifique ou artistique sur le sujet. Et les fonctions muséales continuent de se développer. Ainsi, les études en prospective soulignent que le musée en 2020 seront des lieux d’expériences individuelles et collectives prenant la forme de « centres de créativité et d’entreprenariat local » (Anderson et al. 2015), ainsi que des lieux où pourrait se développer « le faire » (pratiques professionnelles et amateurs liées au hacking) (Lallement, 2015). Fort de ces nouvelles fonctions, on peut également imaginer que le musée ne soit plus uniquement le “gardien” des collections mais devienne également un lieu de passage des oeuvres. Continuer la lecture de AAC – musées scientifiques et techniques